2023, L’année la plus chaude jamais enregistrée met en évidence la gravité de la crise climatique

Un rapport sur l’état du climat dans le monde réalisé par le programme Copernicus [2] de l’Union européenne confirme que 2023 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée.

« Ce record alarmant montre que le réchauffement du climat mondial s’accélère rapidement, avec des conséquences toujours plus graves sur les droits humains. Les gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère ayant atteint les niveaux les plus élevés jamais enregistrés, on ne peut nier que nous entrons dans une ère d’instabilité climatique très préoccupante, a déclaré Ann Harrison, conseillère politique sur le changement climatique à Amnesty International.

« Ce réchauffement aggrave les vagues de chaleur et les sécheresses, avive les incendies de forêt, intensifie les précipitations et génère des tempêtes plus violentes, des phénomènes susceptibles d’avoir un effet dévastateur sur l’environnement, la biodiversité et les groupes marginalisés.

« Les gouvernements doivent soutenir d’urgence une transition équitable vers les énergies renouvelables, mais préfèrent trop souvent enfreindre ou édulcorer les engagements déjà souscrits en matière de climat et esquiver leurs responsabilités vis-à-vis des droits humains »

« Huit ans après la signature de l’accord de Paris sur le climat, la hausse de 1,5° C des températures mondiales au cours de ce siècle qu’il a intégrée comme tampon contre les pires impacts du changement climatique est quasiment atteinte.

« Les gouvernements doivent soutenir d’urgence une transition équitable vers les énergies renouvelables, mais préfèrent trop souvent enfreindre ou édulcorer les engagements déjà souscrits en matière de climat et esquiver leurs responsabilités vis-à-vis des droits humains. Du fait de l’influence des entreprises sur le processus décisionnel au niveau national et mondial, les droits humains de la majorité sont sacrifiés au profit d’une poignée de puissants.

« Les peuples indigènes, qui sont généralement d’excellents gardiens de l’environnement, sont souvent touchés de manière disproportionnée par le changement climatique et l’exploitation des ressources énergétiques, puisqu’une grande partie des combustibles fossiles restants de la planète se trouve sous leurs terres ancestrales.

« La société civile, les gouvernements mobilisés, les organisations multilatérales, les scientifiques et les défenseur·e·s du climat doivent employer tout un éventail d’outils afin de briser la mainmise des combustibles fossiles et de cesser de les financer et de les utiliser. »

Complément d’information

D’après le rapport sur le climat mondial réalisé par le programme Copernicus [3], les températures moyennes mondiales en 2023 ont atteint un niveau record de 14,98° C – soit 1,48° C au-dessus des niveaux de l’ère préindustrielle. Bien que ses relevés remontent à 1850, les scientifiques de Copernicus pensent que 2023 a été la période de 12 mois la plus chaude des 100 000 dernières années. Le service Copernicus relève du programme spatial européen d’observation de la Terre.

L’effet El Niño, qui aurait aggravé le réchauffement en 2023, devrait perdurer pendant une bonne partie de l’année 2024. La crise climatique menace le droit universel à un environnement propre, sain et durable, ainsi que nombre d’autres droits, notamment les droits à la vie, à la santé, à un logement décent et à un niveau de vie suffisant.

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit