Brésil. La réouverture de l’affaire Dorothy Stang donne un nouveau souffle à la justice


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La décision prise par un tribunal du Pará de rouvrir le dossier de l’homicide de la religieuse Dorothy Stang donne un nouvel espoir à la justice dans un État où les défenseurs des droits humains et les militants sociaux vivent en permanence comme si leur tête était mise à prix.

« L’État du Pará est devenu symbole de brutalité et d’injustice, a déclaré Tim Cahill, chargé des recherches sur le Brésil à Amnesty International. Le meurtre de Dorothy Stang illustre la situation de dizaine de défenseurs des droits humains et de personnes militant en faveur du progrès social, qui sont continuellement persécutés et sanctionnés dans l’État du Pará parce qu’ils défendent les droits des sans-terre et des exclus. »

Amnesty International a appelé les autorités à faire le nécessaire pour que cette affaire soit résolue dans des délais raisonnables et de manière équitable, en veillant à ce que la mort de Dorothy Stang marque un tournant pour la justice dans le Pará.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse