Brésil : Le Tweet du chef des armées est une menace préoccupante à la justice

Le tweet posté par le général de l’armée brésilienne Eduardo Villas Boas, la veille d’un jugement clé de la Cour suprême concernant l’ancien président Lula – ce tweet ayant été interprété par beaucoup comme une menace de recourir à la force militaire si la Cour statuait en faveur de Lula.

« Il est très préoccupant que le chef de l’état-major de l’armée fasse semble-t-il pression et menace la Cour suprême brésilienne, affichant un mépris flagrant pour l’état de droit et les garanties prévues par la loi  » a déclaré Jurema Werneck, directrice d’Amnesty International Brésil.

« Les plus hautes autorités brésiliennes doivent réaffirmer leur engagement total et inconditionnel envers l’état de droit, la Constitution et le respect des droits fondamentaux.  »

Le général Villas Boas, chef de l’état-major de l’armée, a assuré sur Twitter que l’armée partageait le sentiment de « rejet de l’impunité » manifesté par les Brésiliens.

La Cour suprême doit se prononcer sur la requête en habeas corpus de l’ancien président Lula le 5 avril.

Toutes les infos
Toutes les actions

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit