Brésil : Le Tweet du chef des armées est une menace préoccupante à la justice

Le tweet posté par le général de l’armée brésilienne Eduardo Villas Boas, la veille d’un jugement clé de la Cour suprême concernant l’ancien président Lula – ce tweet ayant été interprété par beaucoup comme une menace de recourir à la force militaire si la Cour statuait en faveur de Lula.

« Il est très préoccupant que le chef de l’état-major de l’armée fasse semble-t-il pression et menace la Cour suprême brésilienne, affichant un mépris flagrant pour l’état de droit et les garanties prévues par la loi  » a déclaré Jurema Werneck, directrice d’Amnesty International Brésil.

« Les plus hautes autorités brésiliennes doivent réaffirmer leur engagement total et inconditionnel envers l’état de droit, la Constitution et le respect des droits fondamentaux.  »

Le général Villas Boas, chef de l’état-major de l’armée, a assuré sur Twitter que l’armée partageait le sentiment de « rejet de l’impunité » manifesté par les Brésiliens.

La Cour suprême doit se prononcer sur la requête en habeas corpus de l’ancien président Lula le 5 avril.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.