Une catastrophe, la Cour suprême aux États-unis valide le décret "anti-musulmans"

La Cour suprême fédérale a validé le décret « anti-musulmans » de Donald Trump ce mardi 26 juin.

«  Cette politique haineuse est une catastrophe sur toute la ligne – non seulement pour les personnes qui souhaitent simplement voyager, travailler ou étudier aux États-Unis, mais également pour celles qui tentent d’échapper à la violence. Bien que cette décision ne concerne pas l’interdiction frappant les réfugiés, tout aussi préjudiciable, elle bloque des personnes dans des pays en plein conflit et les empêche de chercher la sécurité aux États-Unis ou de rejoindre leur famille, ce qui est cruel.

« Certaines personnes interdites d’entrée à cause de ces mesures fuient des conflits que les États-Unis ont directement contribué à créer ou à perpétuer »

Certaines personnes interdites d’entrée à cause de ces mesures fuient des conflits que les États-Unis ont directement contribué à créer ou à perpétuer, comme au Yémen et en Syrie. Dans ces cas précis, cela revient à incendier un bâtiment et verrouiller les issues de secours. Ce décret, et l’hostilité à l’égard des musulmans dans laquelle il a pris sa source, n’ont pas leur place dans un pays qui clame son attachement aux droits humains », a déclaré Ryan Mace, spécialiste des réfugiés et du travail de plaidoyer local au sein d’Amnesty International États-Unis.

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit