Chine, L’avocat spécialiste des droits humains injustement emprisonné doit être libéré

Yu Wensheng

Nicholas Bequelin, directeur pour la région Asie et Pacifique à Amnesty International, a réagi à la peine de quatre ans d’emprisonnement prononcée à l’issue d’un procès secret contre Yu Wensheng, avocat spécialisé dans la défense des droits humains.

« La condamnation de Yu Wensheng n’est rien d’autre qu’une persécution exercée pour des raisons politiques sous couvert de poursuites judiciaires. Cet homme a été poursuivi en justice sur la base d’accusations sans fondement en raison de son activité légale et légitime d’avocat, et son propre avocat n’a même pas été autorisé à assister à l’audience du prononcé de la peine, a déclaré Nicholas Bequelin.

« Yu Wensheng est un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression »

« Si la politique de tolérance zéro de la Chine à l’égard de celles et ceux qui la critiquent est bien connue, la condamnation secrète d’un autre avocat encore spécialisé dans les droits humains représente un nouveau coup porté à ce qui subsiste de l’état de droit en Chine.

« Yu Wensheng est un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression. Il risque en outre d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. La Chine doit le libérer immédiatement et sans condition, et mettre fin à la répression scandaleuse qu’elle exerce contre les avocat·e·s, les militant·e·s et les autres personnes qui tentent de défendre pacifiquement les droits humains dans le pays. »

Complément d’information

Yu Wensheng est avocat spécialisé dans la défense des droits humains à Pékin et il a représenté un autre avocat spécialiste des droits humains, Wang Quanzhang, ainsi que des pratiquants du Fa Lun Gong, entre autres.

Il a été arrêté à Xuzhou, dans le nord-ouest du pays, le 19 janvier 2018 sur la base d’accusations d’« incitation à la subversion de l’État » et d’« entrave à agent dans l’exercice de ses fonctions ».

Mercredi matin, l’épouse de Yu Wensheng, Xu Yan, a reçu un appel téléphonique du parquet de la ville de Xuzhou l’informant que son mari avait été condamné à quatre ans d’emprisonnement et à trois années supplémentaires de privation de ses droits politiques. Ni elle ni l’avocat de Yu Wensheng n’avaient été informés de ce procès. Le parquet a indiqué que Yu Wensheng va former un recours contre la peine d’emprisonnement prononcée contre lui.

La famille et les amis de Yu Wensheng estiment qu’il a été pris pour cible en raison d’une lettre ouverte qu’il a écrite en octobre 2017 critiquant le régime « totalitaire » du président chinois Xi Jinping. Il avait à l’époque été brièvement incarcéré.

Le 23 janvier 2018, le site internet basé à Shanghai The Paper a indiqué qu’un avocat prénommé Yu avait agressé deux policiers en s’opposant à son arrestation. L’article a été largement diffusé sur les portails de recherche d’informations et sur les réseaux sociaux en Chine, le nom de Yu Wensheng étant mentionné dans des publications venant de comptes de réseaux sociaux anonymes. Les amis et sympathisants de Yu Wensheng disent qu’il s’agit d’une tentative coordonnée visant à le discréditer.

Yu Wensheng avait aussi déjà été détenu pendant 99 jours en 2014 pour avoir ouvertement soutenu les manifestations pro-démocratie organisées à Hong Kong. Il a dit à Amnesty International avoir été torturé pendant sa détention.

Toutes les infos
Toutes les actions

Justice pour George Floyd !

Signez notre pétition pour demander au gouverneur du Minnesota que justice soit faite pour George Floyd, afro-américain victime de violences policières