États-Unis : Il est temps de protéger les droits humains à la frontière

En vue du discours prononcé dans la soirée du 8 janvier par Donald Trump sur la politique de son gouvernement concernant les demandeurs d’asile et les migrants à la frontière :

« Les efforts persistants du président pour déshumaniser les demandeurs d’asile à la frontière ne doivent plus bénéficier d’un quelconque soutien fédéral. Le mur qu’il propose n’est rien de plus qu’un symbole de division et de peur. Il ne doit aucunement être financé, a déclaré Margaret Huang, directrice d’Amnesty International États-Unis.

« Le gouvernement Trump a fait tout ce qui est en son pouvoir pour rendre la situation à la frontière aussi insupportable que possible. Que ce soit en forçant des personnes à rester dans un pays dangereux, en ralentissant délibérément le processus à l’extrême, en détenant des enfants plusieurs mois d’affilée ou en refoulant illégalement des demandeurs d’asile à la frontière, les États-Unis n’ont fait qu’accroître la détresse des personnes qui demandent une protection.

« La responsabilité de cette crise incombe entièrement au gouvernement. Il est temps de cesser les gesticulations politiques et de se remettre au travail pour créer des politiques qui traitent les familles avec dignité, équité et respect. »

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit