Royaume-Uni, l’envoi de demandeurs d’asile au Rwanda constitue un abandon en matière de droits humains

UK demandeurs d'asile

Amnesty réagit aux informations signalant que le premier envoi par avion au Rwanda par le Royaume-Uni de personnes demandeuses d’asile va probablement avoir lieu mardi en fin de journée dans le cadre d’un accord très controversé conclu entre le gouvernement britannique et ce pays d’Afrique centrale.

Amnesty réagit aux informations signalant que le premier envoi par avion au Rwanda par le Royaume-Uni de personnes demandeuses d’asile va probablement avoir lieu mardi en fin de journée dans le cadre d’un accord très controversé conclu entre le gouvernement britannique et ce pays d’Afrique centrale.

« L’expulsion de personnes demandeuses d’asile au Rwanda – un pays déjà confronté à ses propres difficultés en matière d’asile et de droits humains - est irresponsable, impitoyable et désastreuse.

« Il s’agit d’une reproduction lamentable et désespérée de l’accord, à présent abandonné, qui avait été passé par Israël afin que ce pays puisse expulser des réfugié·e·s et des demandeurs et demandeuses d’asile au Rwanda.

« Cette répétition du plan désastreux adopté par Israël représente un abandon évident et honteux des responsabilités qui incombent au Royaume-Uni à l’égard des réfugié·e·s au titre de la Convention relative aux réfugiés.

« Le gouvernement britannique est tellement coupé de la réalité et manque tellement d’humanité qu’il en vient à prendre une décision qui détruit non seulement le système d’asile mais aussi des vies.

« Nous invitons fermement le gouvernement à reconsidérer cette décision catastrophique », a déclaré Sacha Deshmukh, directeur général d’Amnesty International Royaume-Uni.

Toutes les infos
Toutes les actions
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit