Note de Francken : politique de la porte fermée

Ce mercredi 30 novembre, Theo Francken, Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, a présenté sa note devant le Parlement. L’organisation est particulièrement déçue du fait qu’aucune mesure concrète n’est annoncée pour proposer des routes sûres et légales aux migrants, et ce, afin qu’ils n’aient pas à mettre leur vie en danger, notamment entre les mains de passeurs.

« Le Secrétaire d’État a reconnu l’importance de la réinstallation, mais aucune mesure concrète n’a été prise ni à ce sujet, ni en termes de transparence quant à la politique sur les visas humanitaires, regrette Amnesty International. Les procédures deviennent plus longues, autant pour le regroupement familial que pour les réfugiés et les demandeurs d’asile. »

Par ailleurs, Amnesty International s’inquiète de l’évolution de l’approche européenne quant à la crise de l’asile : « la note plaide pour une externalisation de la politique de l’asile, la fermeture des frontières, une sécurité renforcée aux frontières, reléguant au deuxième plan la question d’une protection efficace des réfugiés. »

Amnesty International constate qu’une telle politique conduit à des violations des droits humains. « La pression excessive exercée sur des pays tels que l’Italie, la Grèce et la Turquie a contribué à créer à une situation désastreuse pour les réfugiés. »

« Reporter ses responsabilités sur des pays voisins déjà lourdement sollicités, membres ou non de l’Union européenne, ne va en rien aider à protéger les droits humains, ni à résoudre la crise des réfugiés. Au contraire, des personnes se trouvant en situation de vulnérabilité risquent de ne pas obtenir la protection dont ils ont besoin », avertit encore l’organisation.

Amnesty International s’inquiète également de la stigmatisation qui transparaît au travers de certaines mesures et priorités telles qu’elles sont présentées dans la note. En mettant l’accent sur l’immigration illégale et sur certains abus, et en associant migration et crime, terrorisme et radicalisation, la note de Monsieur Francken contribue à une perception négative des demandeurs d’asile. Du reste, la note ignore en grande partie le besoin de protection des personnes fuyant la guerre, la persécution et la violence.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Un père de famille condamné pour terrorisme pour avoir aidé sa famille

Ahmed est considéré comme un terroriste et a été condamné à 10 ans d’emprisonnement pour avoir utilisé un mégaphone pour appeler au calme lors d’affrontements à la frontière hongroise. Signez notre pétition !