Écrire Un avocat a eu les mains et les pieds attachés à une chaise en acier

Jiang Tianyong, avocat spécialiste des droits humains, est toujours détenu dans des conditions déplorables, et sa santé physique et mentale risque de se détériorer davantage. N’ayant pas eu accès au verdict prononcé contre Jiang Tianyong, sa famille et ses avocats ne peuvent pas vérifier la date de sa libération. Il risque toujours à tout instant d’être soumis à la torture ou à d’autres mauvais traitements.
Jiang Tianyong est détenu dans des conditions alarmantes et sa santé continue de ce fait de se dégrader. D’après ses proches, la mémoire de cet éminent avocat chinois spécialiste des droits humains s’est gravement détériorée. Jiang Tianyong a déclaré qu’on lui faisait prendre de force des médicaments inconnus deux fois par jour, et son père l’a vu avec les mains et les pieds attachés à une chaise en acier.

Jiang Tianyong a été reconnu coupable d’« incitation à la subversion de l’État » par le tribunal populaire intermédiaire de la ville de Changsha le 21 novembre 2017. Il a été condamné à deux ans d’emprisonnement et à trois ans de privation de ses droits politiques.

En mai 2018, Jiang Tianyong a déclaré à sa sœur que, d’après le jugement initial, il devrait être libéré le 28 février 2019. Cependant, ses proches et son avocat n’ont aucun moyen de vérifier la date de sa libération car, malgré leurs demandes répétées d’obtenir une copie du verdict auprès du tribunal et de l’avocat de la défense nommé par le gouvernement, ils n’ont pas eu accès au document. La sœur de Jiang Tianyong a demandé à photocopier ce jugement lorsqu’elle s’est rendue au centre de détention en février 2018, mais les autorités ont rejeté sa requête sans donner de justification.

Plusieurs autres avocats arrêtés lors de la vague de répression contre des avocats et des militants en juillet 2015 ont rapporté avoir été drogués ou maltraités pendant leur détention. Le risque que Jiang Tianyong soit torturé ou soumis à d’autres mauvais traitements est donc bien réel.

Jiang Tianyong est intervenu dans plusieurs affaires très médiatisées et a soutenu d’autres défenseurs des droits humains, dont
l’avocat spécialiste des droits fondamentaux Gao Zhisheng, qui a été emprisonné et constamment harcelé en raison de ses activités en faveur des droits humains, et le militant juridique aveugle Chen Guangcheng, qui a dénoncé des pratiques d’avortement forcé imposées par les autorités locales à des habitantes du village de Dongshigu (préfecture de Linyi, province du Shandong). Avant son incarcération actuelle, Jiang Tianyong a été détenu pour la dernière fois en mars 2014, après être allé enquêter avec trois autres avocats dans une « prison noire » (c’est-à-dire un lieu de détention non officiel) à Jiansanjiang (province de Heilongjiang), où se trouvaient, semble-t-il, des adeptes du Fa Lun Gong. Battu en détention, il a eu huit côtes fracturées.

La première audience du procès de Jiang Tianyong a eu lieu devant le tribunal intermédiaire de la ville de Changsha le 22 août 2017. Lors de cette audience, il a reconnu l’accusation d’« incitation à la subversion de l’État ». Lors du procès, il s’est également « excusé » d’avoir été à l’origine de rumeurs de torture par la police chinoise et d’avoir participé à des ateliers à l’étranger pour débattre d’un changement du système politique chinois. D’après Jiang Tianyong, lors de l’audience du 21 novembre 2017, il a plaidé coupable et décidé de ne pas faire appel, les autorités ayant promis de le libérer en août 2018 s’il suivait cette ligne de défense.

En janvier 2017, l’avocat spécialiste des droits humains Xie Yang, qui avait été détenu lors de la répression des avocats de juillet 2015, a parlé à son avocat, qui a par la suite raconté en détail la façon dont Xie Yang a été torturé en détention. Dans le cadre d’une campagne menée pour discréditer les allégations de torture, des médias de Chine continentale ont diffusé un enregistrement vidéo d’une interview de Jiang Tianyong réalisée en février 2017. Dans cette vidéo, Jiang Tianyong affirmait avoir inventé les récits de torture de Xie Yang. Cependant, des analystes ont remarqué que Jiang Tianyong se trouvait en détention au secret au moment où les allégations de torture de Xie Yang ont commencé à faire les gros titres de la presse internationale. De plus, les « aveux forcés » sur les chaînes de télévision de l’État sont devenus monnaie courante en Chine ces dernières années.

Jiang Tianyong a été détenu au secret pendant plus d’un an, et ni sa famille ni les avocats engagés par sa famille n’ont été informés à l’avance de l’audience qui a eu lieu en août, ce qui contrevient au droit chinois. Ils en ont entendu parler pour la première fois par un article, juste avant le procès. Lors de cette audience, Jiang Tianyong a été représenté par deux avocats commis d’office.

Près de 250 avocats et militants ont été pris pour cible depuis la répression sans précédent visant les militants des droits humains, qui a débuté dans le pays en juillet 2015. L’avocat Wang Quanzhang a été détenu au secret pendant plus de deux ans et il est le dernier des personnes ciblées à toujours attendre son procès.

Nom : Jiang Tianyong
Homme

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit