Bonne nouvelle Un militant prodémocratie libéré

Saïkou Yaya Diallo, chargé des questions juridiques au Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), a été libéré de la prison de Conakry le 11 décembre 2020, après avoir purgé sept mois d’emprisonnement.

Il a été condamné en novembre 2020 à une peine d’un an dont cinq mois avec sursis pour « voie de fait, violences, menaces et injures publiques ».

Le 11 décembre 2020, le militant prodémocratie et membre du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) Saïkou Yaya Diallo a été libéré de la prison de Conakry, en Guinée, après avoir purgé sept mois d’emprisonnement.

Saïkou Yaya Diallo a été arrêté le 7 mai 2020, inculpé de « voie de fait, violences, menaces et injures publiques » et transféré à la prison de Conakry. Il a été déclaré coupable et condamné le 16 novembre 2020 à un an de prison dont cinq mois avec sursis.

Le 25 mars 2020, lors d’une conférence de presse du FNDC, plusieurs de ses membres, parmi lesquels Saïkou Yaya Diallo, ont enfermé dans un bureau une personne s’étant présentée comme une journaliste mais soupçonnée d’appartenir aux services de renseignement du gouvernement, en attendant que la foule à l’extérieur se disperse, semble-t-il pour protéger cette femme d’éventuelles violences de la part des nombreux militant·e·s de l’opposition présents. Selon plusieurs témoins, Saïkou Yaya Diallo n’a fait preuve d’aucune violence. Avant sa condamnation, il a été maintenu en détention arbitrairement, malgré deux décisions de justice ordonnant sa remise en liberté.

Après sa libération, Saïkou Yaya Diallo a exprimé sa gratitude envers toutes les personnes qui ont milité pour qu’il soit relâché : « Chers membres d’Amnesty, par ces mots, je souhaite exprimer ma profonde gratitude pour tous les efforts que vous avez faits en faveur de ma libération et de celle d’autres prisonniers politiques en Guinée (...). Je vous engage à continuer de lutter pour la libération de nos collègues qui sont encore en prison, notamment Oumar Sylla. Amnesty International reste pour moi l’organisation de défense des droits humains la plus impliquée dans le rétablissement des droits et libertés individuels. »

J'agis

AUCUNE ACTION COMPLÉMENTAIRE N’EST REQUISE. UN GRAND MERCI À TOUTES LES PERSONNES QUI ONT ENVOYÉ DES APPELS.


Toutes les infos
Toutes les actions

MARATHON DES LETTRES : Soutenez 10 personnes en danger

10 personnes en danger dans le cadre du marathon des lettres 2020. Signez pour les défendre, les faire libérer ou demander justice !