Signer en ligne Marathon des lettres : Libérez Ibrahim Ezz El Din, chercheur sur le droit au logement

Détenu au secret pendant 167 jours et accusé sans preuve brahim Ezz el Din est un chercheur sur les droits humains de 26 ans qui vit au Caire, en Égypte. Il aime son travail, dans le cadre duquel il mène des recherches et rédige des rapports sur l’accès à un logement sûr et abordable en Égypte, un droit fondamental. En dehors de son travail, Ibrahim aime peindre et s’intéresse au design. Grand amateur de football, il est toujours au courant des performances de son équipe locale, le Zamalek Sporting Club. Le 11 juin 2019 au soir, alors qu’il rentrait chez lui, quatre agents des forces de sécurité en civil l’ont encerclé et arrêté. Lorsque sa mère l’a appris, elle s’est immédiatement rendue au poste de police local, mais la police lui a dit qu’Ibrahim n’était pas là et a nié l’avoir arrêté. Après 167 jours de disparition forcée, le 26 novembre 2019, Ibrahim a comparu devant le service du procureur général de la sûreté de l’État au Caire. Il a été interrogé sur des faits de terrorisme et d’"atteinte à la sécurité nationale", en lien avec des manifestations antigouvernementales qui ont eu lieu en mars 2019. Aucun élément de preuve n’a été présenté contre lui et ni lui ni ses avocats n’ont été autorisés à consulter le dossier. Ibrahim Ezz El Din, visiblement affaibli et très amaigri, a dit au procureur qu’on l’avait torturé en détention pour lui arracher des informations et que ses conditions de détentions dans différents locaux de l’Agence de sécurité nationale étaient inhumaines et dégradantes. Le procureur a ordonné son (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Les procès inéquitables mènent à la peine de mort

Trop souvent, les condamnations à la peine de mort s’accompagnent d’un manque de représentation légale. De nombreux condamnés n’ont pas eu accès à un avocat, ou alors à la dernière minute. Signez notre pétition