Thulani Rudolf Maseko : Tué pour avoir dit la vérité face au pouvoir

Thulani Maseko

Thulani Maseko a été tué à son domicile pour avoir dénoncé les lois répressives et la violence excessive de l’État en Eswatini. Aucune personne n’a été tenue responsable de ce meurtre.

DÉFENSEUR DES DROITS HUMAINS À ESWATINI Thulani Maseko était un défenseur des droits humains et un allié des personnes LGBTI. Après avoir obtenu son diplôme en droit, il s’engage en faveur du peuple d’Eswatini (ex-Swaziland). Ce pays est dirigé par un monarque absolu vivant dans l’opulence, tandis que près de 60 % de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté. Ce défenseur dénonçait les lois répressives et la violence excessive utilisées par l’État pour réprimer la dissidence pacifique. RÉSILIENCE FACE À L’INJUSTICE En 2014, Thulani est appréhendé et accusé d’outrage envers l’autorité judiciaire pour avoir critiqué l’intégrité et l’indépendance du système judiciaire eswatinien dans deux articles. Il passera plus d’un an en prison. Cependant, il ne se laisse pas intimider et continue ses activités de défense des droits humains. En 2016, il déclare : « Jamais nous ne nous rendrons, car nous savons que la justice a un prix ». IMPUNITÉ POUR SON ASSASSINAT Le 21 janvier 2023, Thulani Maseko a perdu la vie chez lui pour avoir exprimé ces opinions. Il est abattu à courte distance, devant sa femme Tanele, à travers une fenêtre de leur maison. Quelques heures avant cette tragédie, le roi avait déclaré qu’« on s’occuperait » des personnes réclamant une réforme démocratique et qu’il ne faudrait pas « pleurer ou se plaindre si des mercenaires les tuaient ». À ce jour, aucune personne n’a été tenue pour responsable de son meurtre. Signez cette pétition pour réclamer (…)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions
2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit