Azerbaïdjan, Vives préoccupations pour le journaliste détenu Ulvi Hasanli

Des informations indiquent qu’Ulvi Hasanli, directeur du média en ligne azerbaïdjanais Abzas Media, a été placé en détention et que la police a perquisitionné son domicile et son bureau.

« En tant que directeur d’Abzas Media, Ulvi Hasanli a courageusement révélé des allégations de corruption dans les hautes sphères du pouvoir en Azerbaïdjan et couvert des sujets sensibles d’intérêt public, a déclaré Natalia Nozadze, chercheuse d’Amnesty International sur le Caucase du Sud.

« Les informations indiquant qu’Ulvi Hasanli a été battu ou soumis à d’autres mauvais traitements en détention nous préoccupent beaucoup. Les autorités azerbaïdjanaises doivent immédiatement préciser le lieu où il est détenu et son statut vis-à-vis de la loi, et lui permettre d’entrer en contact sans délai avec un avocat de son choix. L’arrestation d’Ulvi Hasanli s’inscrit dans un schéma consistant à arrêter les personnes qui critiquent les autorités pour étouffer la contestation. À moins que les autorités ne l’inculpent d’une infraction pénale dûment reconnue par le droit international sur la base d’éléments crédibles, cet homme doit être libéré immédiatement. »

Complément d’information

Ulvi Hasanli devait partir à l’étranger depuis l’aéroport de Bakou lundi 20 novembre. Cependant, il n’est pas monté à bord de son avion et on ignorait ce qu’il était advenu de lui jusqu’à ce que son avocat annonce qu’il avait été appréhendé par la police.

Anciennement militant au sein du mouvement civique NIDA à la fin des années 2010, il a été harcelé à plusieurs reprises par le gouvernement. En 2018, il a été enrôlé pour le service militaire et envoyé combattre dans le Haut-Karabakh alors qu’il n’était pas en bonne santé. En 2021, il a été brièvement placé en détention en raison de son travail de journaliste d’investigation.

En 2022, il faisait partie de trois journalistes qui ont formé un recours contre la législation obligeant tous les organes de presse à s’inscrire auprès du registre national des médias, sous peine de fermeture. Il a par ailleurs couvert les manifestations qui se sont déroulées à Soyudlu en juin 2023, lors desquelles la police azerbaïdjanaise a arrêté, battu, menacé ou empêché de travailler au moins six journalistes, dont lui-même.

L’arrestation d’Ulvi Hasanli suit celle de l’économiste Gubad Ibadoghlu [1], qui a été placé en détention le 23 juillet 2023 sur la base d’accusations forgées de toutes pièce en représailles pour avoir dénoncé la corruption dans les hautes sphères du pouvoir en Azerbaïdjan.

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit