8 mars, Journée internationale des droits des femmes : Agissons chacun, chaque jour

Journée internationale des droits des femmes

La précarité, les violences, le viol, la traite des êtres humains sont des réalités pour un grand nombre de femmes.

Le respect des droits des femmes constitue un enjeu de société qui concerne l’ensemble de ses acteurs.

Le Samusocial, Amnesty International, SOS Viol, BruZelle et Amazone unissent leurs voix pour rappeler que le respect des droits des femmes concerne chacun à son propre niveau, chaque jour. C’est le cas de nos organisations qui agissent au quotidien dans leur sphère d’intervention pour protéger les femmes et défendre leurs droits.

En 2020 :

  • le Samusocial a hébergé et accompagné 2.263 femmes sans abri, dont de nombreuses victimes de violences.
  • BruZelle, qui lutte contre la précarité menstruelle, a distribué 340.000 protections périodiques en Belgique.
  • Amnesty et Sos Viol ont déjà récolté des dizaines de milliers de signatures pour leur pétition "STOP aux violences sexuelles » appelant les autorités à mieux lutter contre le viol et les violences sexuelles, qui touchent en premier lieu les femmes et les filles.

Si nos organisations agissent spécifiquement, chacune dans leur champ de compétences, notre action de terrain concerne souvent le traitement ou la prise en charge des blessures, des effets de comportements inappropriés ou de droits qui ont été bafoués.

Témoins de première ligne, nous portons la responsabilité de dénoncer les réalités vécues par ces femmes que nos équipes soutiennent et accompagnent. Et rappeler qu’un travail de chacun est nécessaire afin d’agir sur les causes des problèmes vécus par les femmes.

Chaque citoyen, chaque décideur, peut être plus conscient, plus vigilant, pour accompagner les femmes, lutter contre les violences à leur encontre et défendre leurs droits.

Concrètement, que faire ?

À titre individuel, l’organisation Amnesty International rappelle que des services d’aide et d’accompagnement sont disponibles, autant pour les victimes que pour les auteurs de violences, quels que soient les questions et les besoins.
Contacts utiles en cas de violences conjugales
Que faire en cas de viol ?

Il est également possible de signer la pétition en ligne d’Amnesty International appelant les autorités à mieux lutter contre le viol et les violences sexuelles

Par ailleurs, il importe de soutenir le rôle essentiel joué par les services d’aide, de prévention, de protection et d’accompagnement.

Des efforts ont déjà été consentis par les autorités régionales. Au niveau de notre action directe d’urgence sociale, les moyens mis à disposition du Samusocial ont permis d’ouvrir des centres non mixtes permettant l’accueil spécifique de femmes sans abri. L’ouverture de ces centres offre les bases pour mettre en place un accueil plus spécialisé de soutien aux femmes.

Les choses évoluent mais beaucoup reste à faire, nous travaillons aujourd’hui au développement d’une approche et d’une prise en charge spécifiques pour les femmes en détresse sociale. Cette dynamique doit être alimentée, poursuivie et soutenue.

Toutes les infos
Toutes les actions

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit