« Agir commence par informer de manière correcte pour faire tomber des préjugés qui mènent à la violence, au rejet, à la peur » Philippe Decaluwé, défenseur des droits des migrants et réfugiés, activiste bénévole du groupe local de Rixensart d’Amnesty International

Retour sur l’engagement local dans le cadre de la campagne #JeSuisHumain-e d’Amnesty, qui vise à faire de la Belgique un pays plus respectueux des droits des personnes fuyant les violences et les persécutions.

Entretien avec Philippe Decaluwé, défenseur des droits des migrants et réfugiés, membre du groupe de Rixensart d’Amnesty International, animateur écoles pour Amnesty et bénévole auprès de mineurs isolés.

L’engagement dans la campagne #JeSuisHumain-e

Fervent défenseur des droits des migrants et réfugiés, j’ai été impressionné par l’exposition #JeSuisHumain [1] réalisée par Amnesty International en collaboration avec le collectif de photographes « Huma ». Je me suis dit que c’était un outil qu’il fallait utilisé à l’échelle locale parce que dans notre commune, à Rixensart, il y a un centre fedasil. On est amené à être confronté à la problématique de l’accueil au quotidien, donc ça nous a semblé évident d’organiser l’exposition à Rixensart.

Pour moi être humain, c’est accueillir l’autre comme un être humain quelque soit sa situation et accueillir l’autre cela signifie faire preuve de tolérance, de respect, d’hospitalité, et d’humanité.

Pour moi être humain, c’est accueillir l’autre comme un être humain quelque soit sa situation et accueillir l’autre cela signifie faire preuve de tolérance, de respect, d’hospitalité, et d’humanité.

Voir aussi : #JeSuisHumain-e

Il y a tellement de préjugés, de généralisation qui amènent à de l’intolérance et à du rejet, qu’il faut travailler sur la prise de conscience et donc c’est une réelle nécessité de changer la mentalité de la population. Il suffit de regarder les forums et blogs pour voir les amalgames et les peurs infondées qui s’y retrouvent. Comme le disait Nelson Mandela, “L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde”.

Agir commence par là, par informer de manière correcte pour faire tomber des préjugés qui amènent à la violence, au rejet, à la peur.

L’exposition #JSH : un outil précieux

Nous avons accueilli l’exposition #JeSuisHumain pendant trois semaines cette année. Il était important d’en faire une énorme promotion car cette exposition est un outil de sensibilisation et de conscientisation. Nous avons donc cherché à toucher un public assez large, y compris les plus jeunes, et pas seulement les convaincus : large campagne d’affichage sur les réseaux sociaux, sur les panneaux routiers ainsi que dans des endroits stratégiques. Mais cette promotion a aussi été rendue possible grâce aux contacts précieux avec la commune qui nous a réellement soutenus.

Voir aussi : Exposition #JeSuisHumain

Nous avons décidé de surfer sur la vague de l’exposition pour continuer de soutenir la campagne au niveau local. Toujours en collaboration avec la ville, nous travaillons sur un autre projet de sensibilisation. Nous nous associons également à la plateforme citoyenne locale pour travailler à plus de conscientisation de la population sur ces valeurs humaines, et ce dans le cadre d’une commune qui s’est déclarée “Commune Hospitalière” [2].

Si j’avais un message à faire passer aux citoyens ce serait : on peut tous, à un moment donné, se retrouver dans une situation comme celles que les réfugiés et migrants vivent aujourd’hui, d’ailleurs les Belges l’ont déjà vécue. Les droits fondamentaux et les droits humains relatifs à l’accueil et la protection valent pour tous, quelque soit la situation.

Si j’avais un message à faire passer aux citoyens ce serait : on peut tous, à un moment donné, se retrouver dans une situation comme celles que les réfugiés et migrants vivent aujourd’hui, d’ailleurs les Belges l’ont déjà vécue.

L’humanité à travers un événement

L’exposition montre des êtres humains à travers toute leur singularité, leur histoire, mais aussi leurs difficultés, leurs douleurs, leurs espoirs et surtout à travers leurs réussites.
Il y a eu plusieurs choses positives qui sont ressorties de la présentation de l’exposition #JeSuisHumain mais ce qui m’a le plus marqué, c’était les enfants. Ils ont ouvert de grands yeux à la fois d’étonnement, de colère et d’admiration, il y a eu énormément d’émotions. Ils en sont ressorti avec une vue plus riche sur ce que signifie être migrant ou réfugié, et plus humaine et objective.

Eux aussi, ils sont humain·e·s

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.